Lors de la reprise de la PEEV par ID4TECH en 2019, la société s’était engagée à investir pour industrialiser le site. Après 2 ans de travail acharné, c’est aujourd’hui chose faite et l’entreprise est en passe d’inaugurer sa nouvelle ligne de production le 10 juin à Valréas. Retour sur un projet phare au service de la nutrition animale.

interview_bannière_naturinsight

Quelles ont été les grandes étapes de ce projet de transformation industrielle ces 2 dernières années ?

Depuis la reprise de l’activité d’éco-extraction en 2019 par le groupe HEIDI4, l’un des objectifs principaux a été de développer l’offre de prestation pour différents domaines (cosmétique, santé humaine, agroalimentaire, …). L’entreprise est dotée de pilotes d’extraction innovants comme l’extraction en eau subcritique, qui utilise l’eau comme solvant ou encore l’extraction assistée par ultrasons, cette dernière étant une alternative à la macération. Ces pilotes permettent de remplacer les solvants chimiques par des solutions naturelles et respectueuses de l’environnement dans les procédés d’extraction. L’un des faits marquants de ce projet est la signature d’un accord-cadre en juillet 2020 avec l’Atelier Fluides Supercritiques basé à Nyons et spécialisé en extraction par CO2 supercritique, pour compléter les capacités analytiques et industrielles d’ID4TECH.

En parallèle de ce projet, il y avait la volonté d’industrialiser le site avec une activité tournée vers la nutrition animale. Ces deux activités sont en effet complémentaires puisque l’utilisation d’extraits de plantes en nutrition animale fait face à des contraintes réglementaires qui sont à la fois un moteur de progrès mais peuvent limiter l’innovation.

En Octobre 2020 et afin de préparer au mieux la transition industrielle, l’entreprise a été certifiée selon le Standard Feed Chain Alliance pour une partie du process déjà en place, une certification Européenne reconnue à l’international pour garantir la Sécurité et la qualité des produits. Depuis lors l’entreprise a acquis du matériel complémentaire afin de compléter le process et mettre en place une ligne de production complète qui sera opérationnelle sur cet été. Cette technologie appelée Kneado-granulation, suit un processus en 4 étapes : le malaxage d’actifs dans diverses matrices à haute viscosité, la cristallisation puis la granulation de ces matrices. Le produit est ensuite encapsulé (ou enrobé) dans un liant lipidique ou à base d’hydrocolloïde. C’est dans cette combinaison d’une encapsulation matricielle suivie d’un enrobage par des matrices de différentes natures que réside l’innovation portée par ID4TECH. Celle-ci permet, entre autres, de développer des extraits végétaux, consommés par les animaux d’élevage via leur alimentation, assurant un ciblage précis de de la zone intestinale que l’actif végétal doit atteindre, afin de maximaliser l’effet attendu.

 La recherche de partenaires financiers a été une étape cruciale dans la réussite du projet, et c’est grâce à une levée de fonds, aux aides de la Région Sud et de la communauté de communes de Valréas, aux partenaires bancaires et au soutien de la BPI que la société a pu réaliser ce projet.

Entre 2019 et 2021, plusieurs recrutements sont venus renforcer l’équipe, notamment sur les volets maintenance, qualité et production.

Au cours de vos activités diverses, ID4TECH a bénéficié d’un accompagnement par Innov’Alliance. En quoi cela vous a-t-il aidé à concrétiser vos différentes actions ?

Innov’Alliance a été un vrai soutien pour le groupe depuis 2017 et a su accompagner notre développement en particulier lors de la reprise de la PEEV. Innov’Alliance a supporté notre candidature et nous accompagné tout le long du processus de reprise. Innov’Alliance nous a permis de mettre en place un écosystème avec plusieurs partenaires universitaires autour d’Avignon et de Lyon et nous met régulièrement en contact avec des sociétés du pôle pour faire jouer nos synergies. En 2018, nous avons participé au salon Viva Technology sur le stand de la région Auvergne Rhône Alpes où nous avons reçu un prix. Innov’Alliance nous aide aussi dans nos activités de communication, en relayant nos initiatives les plus innovantes.

Dans la lignée de cette nouvelle plateforme au service de la nutrition animale, quels sont les prochains défis d’ID4FEED ?

L’un des prochains défis de l’entreprise est de profiter de l’outil industriel dans son ensemble, de la production d’extraits de plantes jusqu’à leur mise en forme galénique, pour pousser l’innovation. Le fer de lance de l’entreprise est la nutrition animale, où les attentes sociétales pour le développement de solutions alternatives aux antibiotiques et aux antioxydants de synthèse sont de plus en plus fortes au niveau mondial. Il existe encore beaucoup de possibilités d’innovation qui seront rendues permises par la ligne industrielle.

L’entreprise place au cœur de ses objectifs la satisfaction client et l’excellence opérationnelle et va donc développer son activité de laboratoire pour offrir toujours plus de prestations au service de la qualité des produits.

Enfin, ID4TECH souhaite s’inscrire dans une économie vertueuse et respectueuse de l’environnement et, à ce titre, engage une réflexion autour d’une labellisation RSE à l’échelle groupe.

L’inauguration aura lieu le 10 juin à partir de 10h sur la Cité du Végétal de Valréas.