Huit acteurs du secteur de la cosmétique se sont réunis pour former « ADN & Cosmétique », un Consortium inédit, dont l’objectif est de garantir la meilleure traçabilité possible des matières premières végétales.

Rencontre avec Nicole Giraud, Fondatrice et Dirigeante de DNA Gensee, entreprise à l’initiative du projet et membre du pôle Innov’Alliance.

interview_bannière_naturinsight

Pouvez-vous revenir sur les origines de la création du consortium ADN & Cosmétique ?

La confiance dans notre technologie innovante et la volonté de DNA Gensee de montrer aux acteurs de la cosmétique ce que la signature génétique des plantes peut apporter, sont à l’origine de ce projet collaboratif.

Désireux de s’engager pour des approvisionnements plus sécurisés et une exploitation maîtrisée des ressources végétales, les acteurs de l’industrie cosmétique ont été sensibles à la puissance des analyses ADN et à la rigueur scientifique du travail de DNA Gensee.

Les groupes cosmétiques et les fournisseurs d’ingrédients de ce consortium, parce qu’ils partagent, les mêmes valeurs de respect du consommateur et de la planète, ont décidé de coopérer dans une démarche de contribution au bien commun.

Votre entreprise DNA Gensee, à l’initiative de ce consortium, est membre du pôle Innov’Alliance. Quelles sont les avantages que vous voyez à travers cette adhésion ?

Innov’Alliance est pour nous un relais de communication qui permet de mettre en lumière notre activité auprès de ses membres.

J’aimerais, à l’avenir, avoir plus de liens avec le pôle pour construire, financer et promouvoir des projets d’envergure internationale.

Quelles sont les prochaines grandes actions à venir pour le consortium ?

Les membres du consortium souhaitent favoriser la création de nouveaux marqueurs génétiques et bâtir la première base de données fiable qui leur permettra de garantir l’authenticité botanique des ressources végétales utilisées dans leurs produits.

La coopération entre acteurs concurrents de la chaîne partageant la même conviction ainsi que leur connaissance et leur savoir-faire permettra d’avancer vers des modèles de production plus éthiques, plus durables et, en conséquence, plus sécurisés.